Les chats et les mythes



De nos jours, les chats ont une grande place dans la vie humaine depuis sa domestication. Pas seulement dans une maison, mais partout dans le monde, on voit des chats qui font partie intégrante de la famille ou partout dans les rues. Le Ragdoll, par exemple, se plait, parfaitement, à une vie tranquille, en compagnie des humains. Mais avant leur domestication, les chats ont fait partie des mythes et des croyances dans des pays comme l’Égypte, le Celte, la Grèce ou bien le Japon.

Le Chat Irusan, une légende pour les Celtes

Débarquant en même temps que les envahisseurs romains dans les pays du Celte, les chats ne sont pas vus d’un bon œil. Pas comme les Nordiques, ou les Romains, qui admiraient les chats, les Celtes les ont assimilés à des démons, et au gardien de l’autre monde. Le mythe le plus connu a été celui du Chat Irusan. C’était un des plus grands chats, de la taille d’une vache, qui vivait une vie splendide. Un mythe était relié à ce chat, qui mentionnait la disparition d’un homme qui se moquait de lui dans une chanson.

Le chat démon du Japon

Un esprit démoniaque, dit yôkai, venant du folklore japonais est appelé le Chat Nekomata. Deux classes de chat Nekomata existent, dont la première était la bête qui errait dans les montagnes, et le second est formé par les chats domestiques qui se transformaient en vieillissant. Une légende mentionnait que la nuit tombée, plusieurs personnes sont mangées par le Nekomata, pendant le début de la période Kamakura. En parallèle, un ouvrage raconte qu’un vieux chat qui était élevé dans un village se transforma en monstre et dévora des villageois. Ce chat démon aurait des pouvoirs de nécromancie qui pouvait redonner vie aux morts, voire les contrôler, tel un zombie.
Des histoires de ce genre, il y en a beaucoup. Et pourtant, les chats restent, et resteront des animaux adorables, que de nombreuses familles sont prêtes à accueillir.




Commentaires