Toux du chenil : Symptômes et traitement de la toux du chien




Un chien qui tousse doit faire penser à la toux du chenil. Mais qu'entend-on par toux du chenil ? Comment la détecter et la traiter...

Un chien qui se met à tousser, d’une toux rauque et sèche doit vous faire penser à la toux du chenil.
On parle familièrement de la toux du chenil parce que cette maladie est très contagieuse, par simple contact avec un animal victime de cette pathologie canine. Elle sévit dans les collectivités telles que les élevages, pensions, stands d’exposition, centres de dressage et donc les chenils.

La plupart des chenils en France exigeant le vaccin à l’entrée, il y a quand même peu de risques de contracter dans un chenil cette pathologie canine. Mais elle reste très présente en France.
La toux du chenil, c’est la trachéobronchite infectieuse, qui se transmet par voie respiratoire, par simple contact nez à nez.
Les agents infectieux peuvent être de type viral (parainfluenza ou adenovirus) ou bactérien (Bordetella bronchisetica ou Pseudomonas aeruginosa).

Comment reconnaît-on la toux du chenil sur un chien?

Les symptômes de la toux chez le chien sont caractéristiques : une toux rauque et sèche, de le fièvre, des écoulements aux yeux et au nez, de la fatigue, des éternuements, de petits vomissements, et un manque d’appétit dû à la douleur à la gorge.
Ces symptômes peuvent mener à la pneumonie, en cas de non traitement et donc de surinfection, la toux du chenil est donc une maladie potentiellement mortelle.
Le temps d’incubation de la maladie après le contact est de 3 à 5 jours, et la toux dure en moyenne de trois à six semaines. Le contact avec un chien ayant été infecté quelques semaines plus tôt est encore source de contagion.

Quel traitement pour la toux du chien ?

La toux du chenil se traite, bien entendu, et le premier traitement est préventif, à savoir la vaccination. Il existe plusieurs vaccins sur le marché et il est même possible de vacciner les jeunes chiens et les femelles en lactation.

À défaut, et après contraction de la toux du chenil, des traitements curatifs existent, à savoir des sirops antitussifs sur prescription vétérinaire, ou des antibiotiques en cas d’infection bactérienne secondaire.
Le mal de gorge à tendance à faire perdre son appétit au chien, mais il ne faut pas le laisser sans se nourrir, et souvent, chauffer un peu ses aliments leur donne les rend plus appétissants pour le chien qui sentira mieux les arômes.

Votre chien sera très fatigué, l’asthénie est un des symptômes de la toux du chenil, alors pour l’aider à lutter, laissez-le se reposer au maximum,  en lui créant un petit espace de repos dans un lieu calme et sans passage, et surtout à l’abri de l’humidité qui favorise la surinfection.
Toutes les races sont concernées par cette pathologie canine, et les jeunes chiens sont des sujets plus à risque, de même que les sujets âgés ou affaiblis.

La morphologie de certaines races comme le bulldog français, le pékinois ou le yorkshire, les rend plus vulnérables à cette maladie respiratoire, de par leur nez court ou étroit qui leur confère une étroitesse des voies respiratoires.
Les chats aussi sont susceptibles de contracter cette pathologie canine, par simple contact avec un chien infecté, parce qu’ils sont sensibles à une des bactéries qui provoque la maladie.

Commentaires