La reproduction chez les poissons

 




Comme pour tous les êtres vivants, la reproduction chez les poissons est la fonction la plus importante, car elle assure la pérennité de l’espèce mais aussi les évolutions génétiques grâce à, généralement, un brassage des gènes. Chez les poissons, la reproduction se présente sous des aspects bien plus variés que chez les vertébrés supérieurs, les mammifères et les oiseaux notamment. On reproduit régulièrement les poissons en aquariophilie.





Les poissons sont des animaux sexués, parfois hermaphrodite, et par dimorphisme sexuel, on désigne le fait que dans une espèce les mâles et les femelles peuvent présenter des caractères différents, organes génitaux mis à part. Ce phénomène se retrouve en particulier pendant la période reproductrice; à ce moment-là, les mâles, qui sont souvent plus petits que les femelles, se parent de couleurs vives : des excroissances cutanées peuvent apparaître (boutons nuptiaux), les nageoires se développer. Le cas des mâles de Xiphophores qui portent un prolongement en forme d’épée à la caudale est un des plus classiques et des plus facilement vérifiables. Parfois, l’aspect général des deux sexes est si différent qu’il est difficile de les rapporter à la même espèce. La sexualité présente souvent des caractères aberrants; on connaît des cas d’hermaphrodisme simultané ou successif. Toutefois, l’hermaphrodisme simultané reste une exception : les sexes sont presque toujours séparés. Les vieilles femelles de Xiphophorus maculatus ou Xiphophorus montezumae (ou tout xiphophore) se transforment très fréquemment en mâles fonctionnels et, de ce fait, on peut obtenir des jeunes qui proviennent du même individu sous deux sexes différents alors que chez d’autres espèces comme les Dorades, les mâles se transforment en femelles en vieillissant.







L’appareil génito-urinaire comprend les glandes sexuelles (gonades); ce sont les ovaires chez les femelles et les testicules chez les mâles. Les gonades, peu développées en période de repos, se présentent au moment de la reproduction sous forme d’organes allongés occupant presque toute la cavité abdominale. Les ovaires ont un aspect granuleux alors que les testicules sont plus lisses et de couleur laiteuse. Dans la plupart des cas, les ovules et la laitance sont déversés directement dans la cavité générale et évacués au dehors par un pore abdominal médian. On appelle frai l’ensemble des actes reproducteurs qui précèdent l’émission des oeufs et qui accompagnent éventuellement l’incubation de ceux-ci. La fécondation peut être externe ou interne. La grande majorité des espèces pond des ovules non fécondés, d’autres sont ovovivipares.
Les oeufs peuvent flotter dans l’eau libre ou, plus denses que l’eau, tomber au fond ou encore être collés aux cailloux et aux plantes. La nature finalisera l’acte de la reproduction.

Commentaires