Chien peureux : Comment éduquer un chien qui a peur ?

Chien peureux : Comment éduquer un chien qui a peur ?



L’éducation peut contribuer à stabiliser le chien d’une façon générale et à augmenter ses capacités de contrôle en particulier.
Souvent, il s’agit de chiens qui n’arrivent pas à trouver leur place vis à vis de tout ce qui se passe en général. L’expérience prouve qu’un chien peut essayer de fuir face à un événement et changer radicalement de comportement après qu’il a été remis à sa place en prenant le temps de le contrôler.


Chien peureux : Comment éduquer un chien qui a peur ?
Pourquoi certains chiens ont peur ? Comment éduquer et aider les chiens peureux à dépasser leurs craintes

Que faire avec un chien peureux ?


On amène le chien à se poser en lui délimitant clairement sa place, de façon extrêmement calme, avec des gestes très posés. Le chien peut trembler comme une feuille morte, il ne faut pas trop se soucier de ça; le principal, au début, est qu’il se pose sans jamais être contraint de force. Par ailleurs, face à l’objet de la peur, il faut toujours attendre le retour au calme du chien avant de passer à autre chose (de continuer la promenade par exemple). Mais il ne faut jamais perdre de vue que très souvent il y a un problème général d’instabilité émotionnelle; c’est pourquoi il ne faut pas renforcer les comportements émotionnels, quels qu’ils soient, mais au contraire renforcer l’apaisement et l’attente calme avant de faire quoique ce soit (ne pas confondre excitation et exercices physiques).


Chien peureux : Comment éduquer un chien qui a peur ?
Mon chien a peur, que faire .

Comment aider un chien peureux à vaincre sa peur ?

Dans le cas de peur, votre chien ne vous entend plus et reste absorbé par l’objet de sa peur. Plus le temps passera et plus vous structurerez la sortie. Plus vous serez perçu comme le conducteur et plus le chien sera réceptif à ce que vous lui dites. Mais il faut de la patience. Si vous êtes obligé de le tirer (ce qui n’est jamais la solution), faites-le en marquant des petits arrêts. Pour le reste, structurez la promenade en la ponctuant dès le départ, ou au cours d’exercices en terrain neutre, de postures assises, de temps d’attente, de signaux d’appel pour repartir, etc… Plus vous aurez ritualisé un certain nombre de choses, plus vous aurez installé des conditionnements qui serviront dans un deuxième temps à contribuer au contrôle de la peur…


Commentaires